Le Grand Balcon : Introduction

Le Grand Balcon s’inspire librement de la pièce Le Balcon, de Jean Genet, qui fait de cette plateforme un espace de contestation entre la révolution et la contrerévolution, la réalité et l’illusion. Figure récurrente de l’écriture de Genet, le balcon est un lieu de gestes pervers où la représentation même peut être perversement troublée.

Pour Genet (et pour de nombreux autres artistes, dont Shakespeare) le balcon est aussi un topos de la galanterie amoureuse : un cadre privilégié mais ambigu qui rapproche les tourtereaux tout en les tenant à distance. C’est un dispositif du désir et un espace théâtral qui articule la relation complexe entre le dedans et le dehors, le haut et le bas. Le balcon est également assujetti à un régime particulier de visibilité, où une personne peut se mettre en scène de façon dramatique et afficher à la fois pouvoir et vulnérabilité.

Dans la pièce de Genet, le Grand Balcon est un lupanar. C’est aussi un microcosme férocement ironique de la classe dirigeante assiégée par les forces révolutionnaires aux abois. À son tour, l’exposition Le Grand Balcon adopte l’intérêt de Genet pour la métathéâtralité et les jeux de rôles en déployant des expériences parallèlement à des « objets » qui refusent souvent de se révéler comme des vérités. En tant qu’exposition, Le Grand Balcon vise à générer des expériences qui ouvrent un espace mental permettant de repenser certaines de nos questions les plus pressantes – nos pratiques écologiques désastreuses, la dématérialisation croissante de l’économie et l’évolution vers une communauté prophétique mondiale autodestructrice.

Les œuvres choisies pour Le Grand Balcon dénotent une préférence pour des « images » d’une profonde résonance historique qui nous ancrent matériellement et sensoriellement dans le moment présent. L’exposition nous invite ainsi à réexaminer notre poursuite d’activités sensuelles : les plaisirs profondément ressentis. Peut-on développer une politique hédoniste ? Un hédonisme éthique ? Un utilitarisme joyeux et une esthétique du matérialisme sensuel qui mobilisent les pleines capacités du cerveau et du corps face à l’indifférence du (simple) savoir ?

Le Grand Balcon enrôle aussi le fameux Marquis de Sade, qui ajoute le droit au plaisir au canon des droits de la personne. Son apologie du plaisir dévoile les paradoxes du principe bourgeois de l’égalité formelle, car elle met en évidence le fait que le fantasme rejette catégoriquement l’universalisation. Le fantasme est la façon suprêmement individuelle dont chacun structure sa relation « impossible » au concret.

Notre exposition vise quelque chose de plutôt radical : développer un espace indocile et récalcitrant qui donne forme à une esthétique de la résistance à la violence de la quantification et de la catégorisation, ainsi qu’à la violence de la dénomination et du contrôle. En recourant à une approche matérialiste et sensualiste, et en misant sur le potentiel libérateur de l’art, cette exposition nous invite à réexaminer l’(im)possibilité d’une émancipation par le plaisir – et son urgence. Elle nous exhorte à affirmer le plaisir que nous devons prendre – une politique hédoniste – loin des gratifications faciles de la consommation. Elle nous invite à mettre en scène la recherche des plaisirs sensuels et à appeler le plaisir à jouer une fois de plus un rôle déterminant dans la vie quotidienne et la prise de décision politique.

Selon la tradition de Genet et de Sade, Le Grand Balcon sera à la fois enjoué et fataliste dans sa présentation de pièces, de corridors et de balcons où les choses peuvent – de façon très créative, constructive, jouissive – se mettre à déraper.

—Philippe Pirotte, commissaire, Le Grand Balcon

LISTE PRÉLIMINAIRE DES ARTISTES

Haig Aivazian
né en 1980 à Beyrouth ; vit et travaille à Beyrouth

Njideka Akunyili Crosby
née en 1983 à Enugu, Nigéria ; vit et travaille à Los Angeles

Knut Åsdam
né en 1968 à Trondheim, Norvège ; vit et travaille à Oslo

Eric Baudelaire
né en 1973 à Salt Lake City, UT ; vit et travaille à Paris

Thomas Bayrle
né en 1937 à Berlin ; vit et travaille à Francfort

Nadia Belerique
née en 1982 à Toronto ; vit et travaille à Toronto

Valérie Blass
née en 1967 à Montréal ; vit et travaille à Montréal

Michael Blum
né en 1966 à Jérusalem ; vit et travaille à Montréal

Shannon Bool
née en 1971 à Comox, BC ; vit et travaille à Berlin

Dineo Seshee Bopape
née en 1981 à Polokwane, Afrique du Sud ; vit et travaille à Azania, Afrique du Sud

Elaine Cameron-Weir
née en 1985 à Red Deer, AB ; vit et travaille à New York

Chris Curreri
né en 1978 à Toronto ; vit et travaille à Toronto

Moyra Davey
née en 1958 à Toronto ; vit et travaille à New York

Nicole Eisenman
née en 1965 à Verdun, France ; vit et travaille à Brooklyn

Em’kal Eyongakpa
né en 1981 in Mamfé, Cameroun ; vit et travaille à Yayoundé, Cameroun et Amsterdam

Liao Guohe
né en 1977 à Kolkata, Inde ; vit et travaille à Changsha, Chine

Judith Hopf
née en 1969 à Berlin ; vit et travaille à Berlin

Anne Imhof
née en 1978 à Gießen, Allemagne ; vit et travaille à Francfort

IMPURE FICTION

Luis Jacob
né en 1971 à Lima ; vit et travaile à Toronto

Myriam Jacob-Allard
née en 1981 à Val-d’Or, QC; vit et travaille à Montréal

Brian Jungen
né en 1970 à Fort St. John, BC ; vit et travaille à North Okanagan, BC

Hassan Khan
né en 1975 à Londres ; vit et travaille au Caire

Meiro Koizumi
né en 1976 à Gunma, Japon ; vit et travaille à Yokohama, Japon

Zac Langdon-Pole
né en 1988 à Auckland ; vit et travaille à Darmstadt, Allemagne

Tanya Lukin Linklater
née en 1976 à Kodiak, AK ; vit et travaille à North Bay, ON

Kerry James Marshall
né en 1955 à Birmingham, AL ; vit et travaille à Chicago

Corey McCorkle
né en 1969 à La Crosse, WI ; vit et travaille à New York

Nathalie Melikian
née en 1966 ; vit et travaille à Vancouver et Malmö, Suède

Joe Namy
né en 1978 à Lansing, MI ; vit et travaille à Beyrouth et Detroit, MI

Shahryar Nashat
né en 1975 à Genève, Suisse ; vit et travaille à Berlin

Camille Norment
née en 1970 à Silver Spring, MD ; vit et travaille à Oslo

Celia Perrin Sidarous
née en 1982 à Montréal ; vit et travaille à Montréal

Lucy Raven
née en 1977 à Tucson, AZ ; vit et travaille à New York

Marina Rosenfeld
née en 1968 à New York ; vit et travaille à New York

Ben Schumacher
né en 1985 à Kitchener, ON ; vit et travaille à New York

Walter Scott
né en 1985 à Kahnawake, QC ; vit et travaille à Toronto et Montréal

Benjamin Seror
né en 1979 à Lyon, France ; vit et travaille à Bruxelles

Frances Stark
née en 1967 à Newport Beach, CA ; vit et travaille à Los Angeles

Luke Willis Thompson
né en 1988 à Auckland ; vit et travaille à Londres

David Gheron Tretiakoff
né en 1970 en France ; vit et travaille à Bruxelles

Luc Tuymans
né en 1958 à Moorsel, Belgique ; vit et travaille à Anvers, Belgique

Jacob Wren
né en 1971 à Montréal ; vit et travaille à Montréal

Haegue Yang
née en 1971 à Seoul ; vit et travaille à Seoul et Berlin

Xu Zhen
né en 1977 à Shanghai ; vit et travaille à Shanghai