Gregory Burke est directeur général de la REMAI MODERN Art Gallery of Saskatchewan, Saskatoon depuis 2013. Conservateur chevronné, il a été directeur de The Power Plant à Toronto de 2005 à 2011 et directeur de la galerie d’art Govett-Brewster en Nouvelle-Zélande de 1998 à 2005. Au cours des 26 dernières années, il a organisé plus de 90 expositions et publié plus de 100 articles. Il a organisé des projets de premier plan avec, entre autres, les artistes Rosemarie Trockel, Christopher Williams, Sam Durant, Pae White, Marcel Odenbach, Lee Bul, Fiona Banner, Rafael Lozano-Hemmer, Simon Starling, Francesco Vezzoli, Scott Lyall, Candice Breitz, Ian Wallace, Michael Snow, Lawrence Weiner, Andrea Bowers, Goldin + Senneby, Inigo Manglano-Ovalle, Thomas Hirschhorn, Derek Sullivan, Peter Campus et Sharon Lockhart. Il a aussi organisé les expositions collectives Feature: Art, Life and Cinema (2001), Extended Play: Art Remixing Music (2003), Bloom: Mutation, Toxicity and the Sublime (2004), Auto Emotion (2007) et Universal Code: Art and Cosmology in the Information Age (2009), désignée « l’exposition de l’année » de l’Association ontarienne des galeries d’art en 2009. Il a travaillé avec des artistes du monde entier et organisé de grandes expositions d’art asiatique, comme Mediarena: Contemporary Art from Japan (2004) et Transindonesia (2005). Il a été conservateur du pavillon inaugural de la Nouvelle-Zélande à la Biennale de Venise en 2001 et commissaire du pavillon de la Nouvelle-Zélande à la Biennale de Venise en 2005. Il a collaboré à Art + Text, Art Asia Pacific, Artforum et a récemment publié un essai intitulé « Pre-Dictions Art and the Future » dans Art & Australia.

Peggy Gale est une conservatrice indépendante et une critique dont les articles sur l’art contemporain, en particulier les vidéos d’artistes, sont devenus des points de référence. Elle a étudié l’histoire de l’art à l’Université de Toronto et à l’Università degli Studi à Florence et elle a publié abondamment, notamment les essais « Video By Artists » (1976, 1986), « Mirror Machine: Video and Identity » (1995), « Lectures obliques » (1999) et plusieurs catalogues de musée. Videotexts, un recueil d’essais de questions de narration dans les vidéos d’artistes, a été publié en 1995 par Wilfrid Laurier University Press et The Power Plant. Entre autres ouvrages, elle a édité Museums by Artists (avec AA Bronson, 1983), Video re/View: The (best) Source for Critical Writings on Canadian Artists’ Video (avec Lisa Steele, 1996) et Artists Talk 1969-1977, de The Press of the Nova Scotia College of Art and Design, Halifax (2004). Elle a été recherchiste en chef et auteure principale pour Video Art in Canada, un site Web bilingue lancé en février 2006 et développé l’année suivante dans le cadre du Musée virtuel du Canada, maintenant logé à Vtape.

Conservatrice indépendante depuis le milieu des années 1970, Gale a organisé de nombreuses expositions, dont la première Biennale of the Moving Image (Madrid, 1990), Tout le temps/Every Time (La Biennale de Montréal, 2000) et Analogue: Pioneering Video from the UK, Canada and Poland 1968-88 (co-conservatrice, en tournée de 2006 à 2008). Avec la co-conservatrice Doina Popescu, Archival Dialogues: Reading the Black Star Collection inaugure le Ryerson Image Centre (Toronto) en septembre 2012.

Membre depuis plusieurs années de l’Association internationale des critiques d’art et de The Writers’ Union of Canada, elle a reçu en 2000 le Toronto Arts Award for Visual Art et, en 2006, le prix du Gouverneur général des arts visuels et médiatiques.

Lesley Johnstone est conservatrice au Musée d’art contemporain de Montréal depuis novembre 2007. Auparavant, elle a été directrice artistique du Festival international de jardins aux Jardins de Métis de 2003 à 2007, chef des publications au Centre canadien d’architecture de 1998 à 2003 et longtemps associée au Centre d’information Artexte à Montréal.

Elle s’intéresse aux artistes dont la démarche est empreinte d’un esprit de recherche et d’approfondissement, qui inscrivent leurs œuvres dans un contexte historique et qui en tirent une réflexion sensible sur la société. Au Musée, elle a été notamment co-commissaire de La Triennale québécoise 2011, ainsi que commissaire d’expositions individuelles des artistes Eve Sussman (2013), Tino Sehgal (2013), Valérie Blass (2012), Luanne Martineau (2010), Francine Savard (2009) et Lynne Marsh (2008). L’exposition collective Les Lendemains d’hier (2010), regroupant artistes québécois, canadiens et internationaux, témoigne de son intérêt pour des approches conceptuelles et interdisciplinaires.

Lesley Johnstone a également œuvré comme commissaire indépendante, et dirigé de nombreuses publications sur l’art contemporain, dont Formes hybrides. Redessiner le jardin contemporainRéfractions : Trajets de l’art contemporain au Canada; et Studiolo: The Collaborative Work of Martha Fleming and Lyne Lapointe.

Membre du jury du Prix Sobey 2010, Lesley Johnstone a siègé sur le comité d’évaluation des arts visuels du Conseil des arts de Montréal, sur les jurys des projets d’art public à la Ville de Montréal et duprogramme d’intégration d’art à l’architecture au Ministère de la Culture et des Communications. Elle a été membre des conseils d’administration du Centre d’information Artexte de 1987 à 2008 et de la Fondation des Jardins de Métis/Festival international de jardins de 2007 à 2010.

Né à Montréal en 1974, Mark Lanctôt détient une maîtrise en histoire de l’art de l’Université de Montréal (2002). Il a publié des textes dans Canadian Art et esse art + opinions, entres autres magazines. Avant d’arriver au Musée d’art contemporain de Montréal (MACM) en octobre 2006 à titre de conservateur, il était commissaire indépendant et directeur de l’Association des galeries d’art contemporain (Montréal).

Une fois au MACM, il a coordonné la présentation de l’exposition de l’artiste israélien Guy Ben Ner (2007), de Arnaud Maggs : Nomenclature (2008) et de Beat Nation : Art, Hip Hop et culture autochtone (2013). Il a été commissaire des expositions individuelles consacrées à Yannick Pouliot (2008), Tacita Dean (2009), Marcel Dzama (2010), Runa Islam (2010), Daniel Young & Christian Giroux (2011), Pierre Dorion (2012) et Michel de Broin (2013); et co-commissaire des deux premières éditions de La Triennale Québécoise (2008 et 2011) et de la rétrospective Claude Tousignant (2009). Il a également signé une exposition d’œuvres de la Collection, soit …autres espaces (2009).