Uniform et Bureau Principal signent l’identité visuelle de l’organisme artistique international
5 mars 2014

La Biennale de Montréal, organisme artistique nouvellement constitué pour valoriser l’événement bisannuel BNLMTL, a mandaté le studio de design graphique Uniform (1f.ca) pour développer son identité visuelle et concevoir ses outils de communication.

La Biennale de Montréal a pour mission de stimuler, soutenir, interpréter et diffuser les pratiques d’arts visuels les plus actuelles tout en contribuant à faire de Montréal une destination de choix pour l’art contemporain. Au-delà de cette mission, Uniform s’est également inspiré de la vision artistique du nouvel organisme, orientée vers le décloisonnement, l’expérimentation, l’agilité, la rigueur et l’ouverture, pour développer l’identité visuelle de La Biennale de Montréal.

Ainsi, le logotype du nouvel organisme a été revisité tout en conservant le caractère typographique et la juxtaposition des lettres BNL et MTL, empruntés à l’ancienne identité de l’événement. La police a été polie. Le noir a fait place à un gris lumineux mais neutre. L’intervention de couleurs vives complète l’identité visuelle de l’organisme et accentue le rythme du contenu informatif présenté sous forme de liste telle une continuité du logotype. Au nombre de six, les couleurs attribuées à l’identité de La Biennale de Montréal sont utilisées suivant une séquence dans le temps.

Le site Internet de La Biennale de Montréal (bnlmtl.org) suit la même logique séquentielle à la différence que le cycle complet est comprimé pour correspondre au cycle de navigation d’une visite. Le design et la programmation de ce site ont été confiés au studio multidisciplinaire Bureau Principal (bureau-principal.com). Pour veiller au respect du concept graphique, Bureau Principal a créé une mise en page simple où la surface disponible est utilisée à son plein potentiel, peu importe la taille de l’écran. La facture du site repose sur sa simplicité, la luminosité du gris et blanc et un équilibre harmonieux entre le texte et le recours aux images.

Enfin, c’est le talentueux John Londoño (john-londono.com) qui a photographié les membres de l’équipe, des portraits que l’on retrouve sur le site bnlmtl.org.

La Biennale de Montréal bénéficie du soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts de Montréal.